Les secrets sales et sombres du Jour J en France, le 6 juin 1944, avec des antécédents cruciaux de la Seconde Guerre Mondiale en Chine et au Japon. China Rising Radio Sinoland 210606

NOW IN 22 DIFFERENT LANGUAGES. CLICK ON THE LOWER LEFT HAND CORNER “TRANSLATE” TAB TO FIND YOURS!

By Jeff J. Brown

Sur la photo ci-dessus : la ville du Havre a été rasée par des bombardements génocidaires totalement gratuits des Alliés sur toute la Normandie, pendant et après le Jour J en France le 6 juin 1944. À bien y penser, Le Havre ressemblait à Hiroshima et Nagasaki, après ils ont été effacés de la surface de la carte avec des bombes atomiques. Quelle coïncidence.

 

Right here, it takes just a second…

Support my many hours of research and articles on CRRS via FundRazr! FundRazr also accepts bank cards, PayPal, with recurring or one-time contributions

https://fundrazr.com/CRRS_2021_fundraiser?ref=ab_78aX23

Support all my hard work, videos, podcasts and interviews on CRRS via PayPal! Bank cards can also be used through the PayPal portal, with recurring or one-time donations as well,

https://www.paypal.me/ChinaRisingRadioSino

If you prefer Patreon for ongoing support, take your pick, CRRS or China Tech News Flash!

https://www.patreon.com/China_Rising_Radio_Sinoland

https://www.patreon.com/China_Tech_News_Flash

Thank you, Jeff


Sixteen years on the streets, living and working with the people of China, Jeff

Downloadable SoundCloud podcast (also at the bottom of this page), Brighteon, iVoox, RuVid, as well as being syndicated on iTunes, Stitcher Radio and Reason.fm (links below),

Brighteon Video Channel: https://www.brighteon.com/channels/jeffjbrown

lMPORTANT NOTICE: techofascism is already here! I’ve been de-platformed by StumbleUpon (now Mix) and Reddit. I am being heavily censored by Facebook, Twitter and YouTube. It’s only a matter of time before they de-platform me too. Please start using Brighteon for my videos, then connect with me via other social media listed below, especially VK, Telegram, Parler and WeChat, which are not part of the West’s MSM Big Lie Propaganda Machine (BLPM).

Brighteon video does not censor and supports free speech, so please subscribe and watch here,

SoundCloud audio:

 

YouTube is banning and censoring millions of people, videos and channels, including me, so please boycott it and watch on Brighteon above,

Note: l’article original en anglais, avec podcasts audio et visuel est ici,

Dirty, dark secrets of D-Day France, 6 June 1944, with crucial background in World War II China and Japan. China Rising Radio Sinoland 210606

https://chinarising.puntopress.com/2021/06/09/dirty-dark-secrets-of-d-day-france-6-june-1944-with-crucial-background-in-china-and-japan-china-rising-radio-sinoland-210606/

Également en bilangue chinois et anglais,

English / 中文: Dirty, dark secrets of D-Day France, 6 June 1944, with crucial World War II background in China and Japan. China Rising Radio Sinoland 210606 / 法国D日肮脏和黑暗的秘密,发生在1944年6月6日,在当时中国和日本正在发生残酷的二战的背景之下。崛起的中国广播210606

https://chinarising.puntopress.com/2021/07/02/english-%e4%b8%ad%e6%96%87-dirty-dark-secrets-of-d-day-france-6-june-1944-%e6%b3%95%e5%9b%bdd%e6%97%a5%e8%82%ae%e8%84%8f%e5%92%8c%e9%bb%91%e6%9a%97%e7%9a%84%e7%a7%98%e5%af%86%ef%bc%8c%e5%8f%91/

Article en français

Aujourd’hui marque le 77ème anniversaire du Débarquement en France. Je pense qu’en écrivant cet article, je ne me ferai pas d’amis parmi la branche française de ma famille. Leurs racines sont en Normandie. Depuis cinq générations, ils passent leurs congés estivaux à Arromanches-les-Bains.

J’habite ce petit village où les troupes alliées sont arrivées le Jour J, le 6 juin 1944 avec leur célèbre port flottant, expédié d’Angleterre et construit sur site dans le but d’acheminer tout le matériel nécessaire à l’invasion. La demeure familiale dans laquelle nous vivons offre une vue sur la plage du Débarquement. Cette dernière avait été assignée comme bureau de poste par les Alliés. Du côté paternel, l’autre maison donnant directement sur la mer où a été construit le port, avait été bien endommagée et brulée. Il va sans dire que mon attachement au Jour J est au-dessus de la moyenne.

Le Débarquement constituait une audacieuse et brillante opération. Les qualifications en termes d’exploit d’ingénierie restent élevées même si l’on déplore que des milliers de soldats américains, britanniques et canadiens soient tombés pendant cette opération.

En ce jour du 6 juin, les célébrations sont nombreuses. Habituellement, ces événements rassemblent des milliers de personnes, y compris des dirigeants mondiaux et des dignitaires, mais avec la grande remise à zéro de la pLandémie, seul des touristes européens y assisteront.

Jusqu’ici tout va bien. De toutes façons, le président russe Vladimir Poutine est snobé depuis plusieurs années ; il en va de même pour le président chinois Xi Jinping alors que la Russie invite toujours les dirigeants occidentaux aux célébrations du Jour de la Victoire à Moscou, chaque 9 mai et que, depuis 2015, le V-Day est à l’honneur le 3 septembre à Beijing, conviant tous les dirigeants occidentaux. (http://chinarising.puntopress.com/2015/09/04/from-may-9th-in-moscow-to-september-3rd-in-beijing-the-anti-west-order-comes-full-circle-moscow-beijing-express-on-the-saker-44-days-radio-sinoland/). Néanmoins, les dirigeants de l’Eurangloland (OTAN, Europe, Australie, Nouvelle-Zélande et Israël) persistent à refuser de participer ces événements, triste constat sur l’arrogance et le racisme de l’empire. Agir ainsi serait admettre la vérité : à la différence de l’Union soviétique (Russie) et de la Chine, les forces alliées n’ont pas libéré l’Europe et l’Asie.

Oui, des milliers de soldats alliés sont morts durant la Seconde Guerre mondiale et, avec eux, 966 000 soldats et civils dans les deux champs de bataille, à l’est et à l’ouest, par les pays de l’alliance Five Eyes (Cinq Yeux) : les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. (https://www.nationalww2museum.org/students-teachers/student-resources/research-starters/research-starters-worldwide-deaths-world-war).

Dans le même temps, la Russie et la Chine ont chacune perdu pas moins de 25 millions de citoyens, soit un total de 50 millions. Des recherches crédibles indiquent qu’elles ont perdu près de 35 millions de compatriotes, soit 70 millions au total. Même avec l’estimation la plus basse, la Russie et la Chine ont perdu 50 fois plus de personnes que tous les pays alliés réunis. En d’autres termes, les Alliés ont perdu l’équivalent de 2% de ce qu’ont perdu la Chine et la Russie.

Des statistiques plus poussées révèlent de dures vérités qui démythifient complètement le lavage de cerveau implacable de la Western Big Lie Propaganda Machine, le BLPM (la Machine du grand mensonge de la propagande occidentale). En juin 1944, lorsque les Alliés débarquèrent devant la fenêtre de ma demeure, l’Allemagne comptait 287 divisions dont 7 en Allemagne, 150 sur le front oriental et 66 sur le front occidental (français). Vous pouvez faire le calcul, cela signifie que le Jour J du Débarquement, les Alliés ne combattaient que 23% des forces de la Wehrmacht.  (https://www.axishistory.com/axis-nations/134-campaigns-a-operations/campaigns-a-operations/2085-number-of-german-divisions-by-front-in-world-war-ii).

Ceci s’est produit alors que l’Armée rouge soviétiques broyaient les Nazis en hamburger, dans son inlassable course vers Berlin, perdant des millions de soldats. Il s’est passé la même chose dans le Pacifique, relaté dans The China Trilogy (La Trilogie Chinoise : https://chinarising.puntopress.com/2018/06/30/praise-for-the-china-trilogy-the-votes-are-in-it-r-o-c-k-s-what-are-you-waiting-for/). Mao Zedong et l’Armée populaire de libération (APL) combattaient trois ennemis en même temps : le Japon fasciste, le Guomindang (GMD, souvent appelé KMT), parti fasciste de Chiang Kai-Shek et les Etats-Unis impérialistes. La propagande occidentale aime à censurer le fait que les Etats-Unis ont donné au GMD des milliards de dollars en armes, matériel, équipements, d’entraînement, avec 100 000 militaires rouges, blancs, bleus combattant à leurs côtés, ainsi que de nombreuses troupes japonaises restantes, dont le but était d’anéantir l’irrépressible révolution communiste chinoise.

Avant la capitulation du Japon, le 3 septembre 1945 à la Chine, les États-Unis sur le théâtre du Pacifique ne combattaient que 18% de l’armée impériale japonaise. Les 82 % restants s’enlisaient en Chine et au Japon, grâce à Mao Zedong, l’APL, des millions de citoyens martyrs révolutionnaires, dont les efforts héroïques ont libéré leur nation du terrorisme étranger et du cartel occidental de la drogue (opium, morphine et l’héroïne) qui détruisaient le peuple chinois.

Les Alliés avaient du mal à se battre contre seulement 23% de la puissance allemande en France et les États-Unis étaient très occupés à combattre 18% des forces japonaises. Il faut se rendre à l’évidence en admettant que si les Russes et les Chinois n’avaient pas tué la grande majorité des troupes fascistes de l’Axe et s’ils n’avaient pas payé la victoire au prix de leur, pour des dizaines de millions d’entre eux, il eut été improbable que les Alliés soient allés très loin contre une force plus importante dans les deux théâtres. Dans les deux cas, les Alliés sont entrés dans la Seconde Guerre mondiale alors que les Russes et les Chinois étaient déjà proches de la victoire.

Nous pouvons dire que les Alliés ont aidé à empêcher les Soviétiques d’envahir le Japon, ce qu’ils s’apprêtaient à faire. Ils ont arrêté l’Armée rouge en Allemagne, au lieu d’achever les Nazis en France. Les Alliés peuvent s’octroyer le mérite d’avoir réduit les possibilités de négociation de Staline avec cinq pays : la France, la Belgique, la Hollande, le Luxembourg et le Lichtenstein, mais cela se résume à cela. L’Allemagne et le Japon auraient tout de même perdu contre les Russes et les Chinois et ce, sans aucune participation alliée. Ces vérités qui incitent à la réflexion sont réfutées en bloc et censurées par le Great Western Firewall (Grand pare-feu occidental) avec deux générations de guerre psychologiques du BLPM qui sont en cours mais indéniables.

Les bombes atomiques de Truman qui ont détruit l’équivalent de deux villes, Hiroshima et Nagasaki n’étaient pas la raison pour laquelle, le 14 août 1945, l’empereur japonais s’est rendu aux Etats-Unis.

D’abord, le général Curtis LeMay américain a été transféré d’Europe en Chine à l’automne 1944. Les destructions par bombardements classiques à saturation, utilisées en Chine et au Japon, ne lui convenaient pas. L’Université d’Harvard venait de développer sa bombe incendiaire M69 avec un mélange, pour crime de guerre, composé de phosphore et de napalm. Ceci caractérisait la psychopathie de LeMay et le racisme Yankee, avec la possibilité de tuer rapidement et à grande échelle les « nègres jaunes » (https://chinarising.puntopress.com/2018/01/06/slavs-and-the-yellow-peril-are-niggers-brutes-and-beasts-in-the-eyes-of-western-empire-china-rising-radio-sinoland/), offrant l’alignement pour le génocide américain en Chine et au Japon. Wuhan, un puissant centre industriel sur le fleuve Yangtze et dans la province natale de Mao Zedong, était un foyer d’activité communiste, en plus d’être utilisé comme base logistique par les Japonais. Ces Chinetoques rouges et Japs jaunes était un trophée de deux fiers pour LeMay et l’US Air Force. De quoi doubler le plaisir.

Le 18 décembre 1944, 94 super bombardiers américains B-29 Fortress étaient chargés à bloc avec 500 tonnes de bombes génocidaire M69 de Harvard. En quelques heures, 40 000 habitants innocents de Wuhan ont été incinérés et leurs lieux d’habitation détruits (http://www.chinaww2.com/2015/09/12/the-us-firebombing-of-wuhan-part-1/).

Sans s’arrêter là, les Etats-Unis ont continué à massivement bombarder Taïwan qui était isolé et ne représentait une menace pour personne.

Le 1er mars 1945, à Tainan (Taïwan), l’une des plus anciennes et l’une des plus grandes villes de l’île ; les libérateurs 44B-24 ont largué 387 bombes incendiaires de 225 kg sur des zones résidentielles.  Du 12 au 13 mars, 84 autres bombes de 450 kg ont été larguées sur les citoyens. Le 20 mars 1945, 34 B-24 ont achevé la ville de Tainan avec des bombes à fragmentation de 115 kg, des bombes au napalm de 45 kg et des bombes incendiaires de 45 kg tuant des milliers d’innocents.

Le génocide américain en Chine s’est poursuivi à Taipei (Taïwan), où il ne restait que des cibles civiles. Le 31 mai 1945, 117 B-24 ont largué 3800 bombes en plein cœur de la ville en seulement trois heures. Officiellement, 3000 morts ont été déclarés, ce qui semble être une évidente sous-estimation. Les blessés n’ont mêmes pas été comptabilisés par le GMD, soutenu par les Etats-Unis, s’est enfui sur l’île après avoir perdu contre l’APL communiste.

Le massacre insensé et génocidaire des Etats-Unis en Chine a été censuré par le BLPM et il est totalement absent des livres d’histoire.

La campagne de génocide au Japon a démarré après que les Etats-Unis ont montré leur efficacité à exterminer des dizaines de milliers de civils et à détruire leurs maisons en quelques heures. Kobe a été la première ville à être rayée de la carte du Japon en février 1945 (https://fr.wikipedia.org/wiki/Bombe_incendiaire_M-69). Assoiffés de sang, les meurtriers américains, racistes jusqu’aux ongles ont poursuivi leur génocide en incinérant 67 villes japonaises par des bombardements incendiaires, brûlant vifs des millions de femmes, d’enfants et de personnes âgées, dans leurs maisons traditionnelles fabriquées en bois, bambou et papier. Des millions d’autres civils se sont retrouvés sans abri à mourir de faim. Ces chiffres sont largement sous-estimés, le Japon étant devenu un faible vassal américain après la guerre.

Pourtant l’empereur n’a pas abandonné. Ceci alors que les Etats-Unis continuellement refusaient les demandes du Japon de négocier une capitulation. Hiroshima et Nagasaki étaient juste les villes 68 et 69 à être anéanties avec 200 000 innocents réduits en poussière. Déjà vu. Tokyo a perdu 100 000 civils le 9 mars, autant que chacune de ces deux villes bombardées et des millions d’autres ont été exterminés entre deux. Le fait que les Japonais savaient que les deux bombes étaient différentes des 2 000 000 bombes explosives et 5 000 000 bombes incendiaires qui avaient déjà détruit le pays n’avait pas la moindre incidence pour eux. (https://www.answers.com/Q/How_many_bombs_were_dropped_in_Japan_during_World_War_2).

La perte de deux autres villes en plus de 67 déjà incinérées n’était pas la raison pour laquelle le Japon s’est rendu. La cause de la capitulation de l’empereur, c’est que l’Armée rouge soviétique venait d’anéantir la meilleure armée du Japon. Les Russes ont broyé 80 000 du meilleur du Japon en seulement dix jours en Manchourie et se dirigeaient vers la côte de la Mer Jaune pour lancer l’invasion du Japon. L’idée que 100 000 soldats de l’Armée rouge (il était anti-communiste et raciste contre le « trésor slave ») grouillant ce qui restait du Japon était la raison pour laquelle l’empereur s’est rendu, et non parce que les Etats-Unis ont incendié deux autres villes au sol, en plus que les 67 autres. Ceci est une autre déclaration de fait qui est continuellement niée par le BLPM de l’Occident.

Ce ne sont pas non plus des délires procommunistes. Même le magazine Foreign Policy a reconnu les mêmes faits. (https://foreignpolicy.com/2013/05/30/the-bomb-didnt-beat-japan-stalin-did/)

Si l’on revient sur la France on découvre un autre obscur et sale secret, celui que les Alliés ont massacré gratuitement des dizaines de milliers de français avant et après le 6 juin 1944. Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont fait la guerre en bombardant inutilement de nombreuses villes en Normandie et ailleurs en France alors qu’ils savaient qu’ils ne tueraient pas de troupe allemande ni ne détruirait de matériel.

Ces bombardements génocidaires du D-Day ont causé la mort inutile de 50 000 citoyens français, tous des crimes de guerre. Les soldats américains ont également trouvé le moyen de violer 3620 filles et femmes françaises avant et après le Débarquement. Les trombes américaines ont également violé 2420 filles anglaises et 11 040 femmes allemandes sur le front. Etant donné que seul un viol sur dix est déclaré, cette choquante vérité a sans le moindre doute été largement sous-déclarée (https://wais.stanford.edu/ztopics/week020105/france_050201_civilianskilledinwwII.htm et le livre La face cachée des GI’s, de J. Robert Lilly), comme ce fut le cas au Japon, en Corée, au Vietnam et partout où les soldats américains ont été envoyés.

Les Alliés ont bombardé au total plus de 1500 villes en France, la plupart rasées a minima à 75%. En plus des 50 000 personnes massacrées, comme mentionné précédemment, 100 000 français ont été blessés et des millions de personnes se sont retrouvées sans abri et affamées. 420 000 maisons ont été détruites, 890 000 autres partiellement. Bien réfléchir ces chiffres en tête pendant un moment. Les occupants allemands ont tué environ 30 000 français, les faisant passer pour d’honorables sains par rapports aux Alliés assoiffés de sang.

L’Italie a également été anéanti gratuitement par les bombardements alliés. En réalité, plus d’un tiers des bombes alliées en Europe ont été larguées sur la France et l’Italie, causant notamment la mort de 60 000 Italiens.  (https://impact.ref.ac.uk/casestudies/Casestudy.aspx?Id=36238).

Quel est le but, sinon pour vouloir affaiblir deux grands « Alliés » non anglo-saxons et les rendre totalement dépendants des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne après la guerre ? L’Espagne et le Portugal étaient déjà des dictatures fascistes fidèles au service du capitalisme mondial occidental. Ainsi, avec la destruction de l’Allemagne, le grand cœur économique, industriel et agricole de l’Europe a été dévasté par ce génocide et la destruction des infrastructures.

Depuis 1988, je suis venu à mantes reprises à Arromanches. J’y ai même vécu à la fin des années 90 et je peux attester que les Français démentent totalement le génocide allié. Il est d’ailleurs révélateur que la version anglophone de Wikipédia répertorie 50 000 morts pendant que la page francophone n’en mentionne que 20 000. (https://en.wikipedia.org/wiki/Bombing_of_Normandy and https://fr.wikipedia.org/wiki/Bombardement_de_la_Normandie). Une réalité humiliante et honteuse à laquelle les Français ne peuvent faire face. Elle a finalement été publiquement reconnu par un haut responsable en 2014, le président François Hollande, à l’occasion du 70ème anniversaire du Débarquement, ici même dans le petit village d’Arromanches-les-Bains. (https://www.bbc.com/news/world-europe-27703724).

Cette année-là, le président russe Vladimir Poutine a été autorisé à assister aux célébrations (la dernière fois. Xi Jinping n’a jamais été invité). Connaissant la réalité des faits sur la Seconde Guerre mondiale et qui a vraiment gagné la guerre, il se peut que sa présence aux côtés de Hollande ait officialisé une conscience coupable.

L’Occident a développé sa soif de sang avec le massacre de millions de personnes durant la Seconde Guerre mondiale. L’Allemagne a tué 20 000 Britanniques par des bombardements aériens. Les Alliés ont bombardé plus de 1 000 villes allemandes comme ils l’ont fait partout en France, en Italie et au Japon ciblant, avant tout, des millions de civils innocents, femmes, enfants et personnes âgées tout en détruisant du patrimoine culturel et religieux. (http://www.revisionist.net/bombing-germany.html and https://ww2db.com/battle_spec.php?battle_id=55). C’était la même politique officielle, comme annoncé aux pilotes de bombardiers,

Il a été décidé que l’objectif premier de vos opérations devait désormais être centré sur le moral de la population civile ennemie et en particulier des ouvriers de l’industrie. L’objectif est la destruction des villes allemande, le meurtre des travailleurs Allemands et la perturbation de la vie communautaire dans toute l’Allemagne. Il convient de souligner que la destruction des maisons, des services publics, des transports et de vies, la mise en place d’un problème de réfugiés d’une ampleur sans précédent ; et l’effondrement du moral, à la fois dans les foyers et sur le front par la peur des bombardements prolongés et intensifiés sont ces objectifs acceptés et voulus de notre politique de bombardement. Ils ne sont pas des sous-produits de tentatives de frapper des usines. – Le commandant de bombardier britannique Arthur Harris, en 1942, montrant aux pilotes une liste de 60 villes allemandes à rayer de la carte.

Ayant aiguisé leur appétit pour le génocide aérien pendant la Seconde Guerre mondiale, l’Occident a commis des crimes encore plus graves contre l’humanité, effaçant des millions d’autres en Corée, au Vietnam, au Cambodge, au Laos, en Serbie, avec bien d’autres dont l’Irak, l’Afghanistan, la Libye, la Syrie, le Yémen et ailleurs. (https://williamblum.org/chapters/rogue-state/united-states-bombings-of-other-countries et https://wikispooks.com/wiki/US/Bombing_campaigns_since_1945).

La liste est longue. Cela n’inclut même pas les centaines de frappes meurtrières de drones civils qui se produisent jour après jour. Non, ce ne sont pas les fascistes Allemands et Japonais qui l’ont inventé malgré tout le lavage de cerveau du BLPM. La guerre totale occidentale (brûlez tout, volez tout, tuez tout – et nous pouvons ajouter violez tant que possible) a été perfectionnée depuis les temps bibliques. Elle est sanctionnée dans l’Ancien Testament / Torah et, avec les projets technologiques au fil des âges, le sang a éclaboussé les livres d’histoire d l’Eurangloland et les titres quotidiens. Personne ne le fait mieux.

###

Do your friends, family and colleagues a favor to make sure they are Sino-smart: 

PRESS, TV and RADIO

About me: https://chinarising.puntopress.com/about-the-author/
Bitchute videos: https://www.bitchute.com/channel/REzt6xmcmCX1/
Books: https://chinarising.puntopress.com/2018/06/18/praise-for-the-china-trilogy-the-votes-are-in-it-r-o-c-k-s-what-are-you-waiting-for/
Brighteon videos: https://www.brighteon.com/channels/jeffjbrown
iTunes: https://itunes.apple.com/cn/podcast/44-days-radio-sinoland/id1018764065?l=en
Ivoox: https://us.ivoox.com/es/podcast-44-days-radio-sinoland_sq_f1235539_1.html
Journalism: https://chinarising.puntopress.com/blog-2/
Reason.fm: https://reason.fm/podcast/china-rising-radio-sinoland-fluNNZY68
RUvid: https://ruvid.net/w/radio+sinoland
Sound Cloud: https://soundcloud.com/44-days
Stitcher Radio: http://www.stitcher.com/podcast/44-days-publishing-jeff-j-brown/radio-sinoland?refid=stpr
YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCS4h04KASXUQdMLQObRSCNA
Vurbl audio: https://vurbl.com/station/1Vc6XpwEWbe/
Websites: http://www.chinarising.puntopress.com ; www.bioweapontruth.com ; www.chinatechnewsflash.com

SOCIAL MEDIA

Email: jeff@brownlanglois.com
Facebook: https://www.facebook.com/44DaysPublishing
Flickr: https://www.flickr.com/photos/98158626@N07/
Gettr: https://gettr.com/user/44_days
Instagram: https://www.instagram.com/jeffjbrown_44days/
Line App/Phone/Signal/Telegram/WhatsApp: +33-6-12458821
Linkedin: https://cn.linkedin.com/in/jeff-j-brown-0517477
Pinterest: https://www.pinterest.com/jeffjb/
Parler: https://parler.com/profile/jeffjbrown
Sinaweibo: http://weibo.com/u/5859194018
Skype: live:.cid.de32643991a81e13
Tumblr: http://jjbzaibeijing.tumblr.com/
Twitter: https://twitter.com/44_Days
VK: http://vk.com/chinarisingradiosinoland
WeChat: +86-19806711824

Why and How China works: With a Mirror to Our Own History


ABOUT JEFF BROWN

jeffBusyatDesktop

JEFF J. BROWN, Editor, China Rising, and Senior Editor & China Correspondent, Dispatch from Beijing, The Greanville Post

Jeff J. Brown is a geopolitical analyst, journalist, lecturer and the author of The China Trilogy. It consists of 44 Days Backpacking in China – The Middle Kingdom in the 21st Century, with the United States, Europe and the Fate of the World in Its Looking Glass (2013); Punto Press released China Rising – Capitalist Roads, Socialist Destinations (2016); and BIG Red Book on China (2020). As well, he published a textbook, Doctor WriteRead’s Treasure Trove to Great English (2015). Jeff is a Senior Editor & China Correspondent for The Greanville Post, where he keeps a column, Dispatch from Beijing and is a Global Opinion Leader at 21st Century. He also writes a column for The Saker, called the Moscow-Beijing Express. Jeff writes, interviews and podcasts on his own program, China Rising Radio Sinoland, which is also available on YouTubeStitcher Radio, iTunes, Ivoox and RUvid. Guests have included Ramsey Clark, James Bradley, Moti Nissani, Godfree Roberts, Hiroyuki Hamada, The Saker and many others. [/su_spoiler]

Jeff can be reached at China Rising, jeff@brownlanglois.com, Facebook, Twitter, Wechat (+86-19806711824/Mr_Professor_Brown, and Line/Signal/Telegram/Whatsapp: +33-612458821.

Read it in your language • Lealo en su idioma • Lisez-le dans votre langue • Lies es in deniner Sprache • Прочитайте это на вашем языке • 用你的语言阅读

 

Wechat group: search the phone number +8619806711824 or my ID, Mr_Professor_Brown, friend request and ask Jeff to join the China Rising Radio Sinoland Wechat group. He will add you as a member, so you can join in the ongoing discussion.

Print Friendly, PDF & Email
The buck stops with YOU. If you don't share this, who will?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •